27 novembre 2007

Complainte de Fantomas ~1

Ecoutez... Faites silenceLa triste énumérationDe tous les forfaits sans nom,Des tortures, des violencesToujours impunis, hélas !Du criminel Fantômas.
Posté par mespetitesmains à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2007

Le canard blanc

Derrière nous, y  a un étangN'est pas si creux comme il est grandTrois beaux canards y vont nageantY en a deux noirs, y en a un blancLe fils du Roi s'en va chassantAvec son beau fusil d'argentMire le noir et tue le blancToute la plum' s'envole au ventTrois dam' vont la ramassantC'est pour en faire un beau lit blanc - O fils du Roi tu es méchantD'avoir tué mon canard blanc !Tu me le paieras cinq cents francsQue ferons-nous de cet argent ?Nous ferons bâtir un couventPour mettr' les fill' de dix-huit ansEt les garçons de vingt-cinq... [Lire la suite]
Posté par mespetitesmains à 07:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2007

Le coucher du soleil romantique

Que le soleil est beau quand tout frais il se lève,Comme une explosion nous lançant son bonjour !- Bienheureux celui-là qui peut avec amourSaluer son coucher plus glorieux qu'un rêve !Je me souviens !... J'ai vu tout, fleur, source, sillon,Se pâmer sous son oeil comme un coeur qui palpite...- Courons vers l'horizon, il est tard, courons vite,Pour attraper au moins un oblique rayon !Charles Baudelaire (1821 - 1867)
Posté par mespetitesmains à 10:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Fatras

O poison pire que mortel,Me ferez-vous crever le coeur ?O poison pire que mortel,Qui me tient en une telle tutelleQue n'ai la force ni vigueur ;Envieuse et fausse querelle,Plus pute que n'est maquerelle,Trop me plains de votre rigueur.Où est Satan, mon gouverneur,Qui ne vient pas quand je l'appelle ?O folle, infernale fureur ;Diables pleins de toute cautelle,Me ferez-vous crever le coeur ?Guillaume Flamant (~1455 - ~1540)
Posté par mespetitesmains à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

Odelette

Si j'ai parléDe mon amour, c'est à l'eau lenteQui m'écoute quand je me pencheSur elle ; si j'ai parléDe mon amour, c'est au ventQui rit et chuchote entre les branches ;Si j'ai parlé de mon amour, c'est à l'oiseauQui passe et chanteAvec le vent ;Si j'ai parléC'est à l'écho. Si j'ai aimé de grand amour,Triste ou joyeux,Ce sont tes yeux ;Si j'ai aimé de grand amour,Ce fut ta bouche grave et douce,Ce fut ta bouche ;Si j'ai aimé de grand amour,ce furent ta chair tiède et tes mains fraîches,Et c'est ton ombre que je cherche.Henri de... [Lire la suite]
Posté par mespetitesmains à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

Les colchiques

Le pré est vénéneux mais joli en automneLes vaches y paissantLentement s'empoisonnentLe colchique couleur de cerne et de lilasY fleurit tes yeux sont comme cette fleur-làViolâtre comme leur cerne et comme cet automneEt ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonneLes enfans de l'école viennent avec fracasVêtus de hoquetons et jouant de l'harmonicaIls cueillent les colchiques qui sont comme des mèresFilles de leurs filles et sont couleur de tes papièresQui battent comme les fleurs battent au vent démentLe gardien du troupeau chante tout... [Lire la suite]
Posté par mespetitesmains à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 novembre 2007

Ma bohème

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;Mon paletot aussi devenait idéal ;J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;Oh ! là ! là ! que d'amours splendides j'ai rêvées !Mon unique culotte avait un large trou.- Petit Poucet rêveur, j'égrenais dans ma courseDes rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frouEt je les écoutais, assis au bord des routes,Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttesDe rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;Où, rimant au milieu des... [Lire la suite]
Posté par mespetitesmains à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]